Cinq ans de carrière et puis s’en va : pour la Hyundai i30, c’est déjà l’heure de passer la main. Sa nouvelle génération conserve la même appellation, mais adopte une ligne moins torturée et un habitacle plus épuré. La coréenne a choisi le Mondial de Paris pour révéler sa troisième génération.

Elle devrait être disponible à Alpha Hyundai Motors Tunisie mi 2017 !

Esthétiquement, ça bouge donc. Le style est d’inspiration germanique dans l’optique de créer une silhouette plus élégante. Le capot a été agrandi et les vitres sont moins étroites. Les feux avant/arrière et la calandre retrouvent des formes plus rectilignes. Cela donne un air sérieux à cette Hyundai i30 qui s’est définitivement assagie.

nouvelle-hyundai-i30-unisieauto

 Une compacte plus sérieuse

On constate aussi des modifications dans l’habitacle, avec une organisation horizontale sur plusieurs niveaux et un écran tactile à effet flottant (compatible Apple et Android) calqués, il faut bien le dire, sur la concurrence. À l’arrière, une banquette passager délivrant un espace correct et un coffre de 395 litres, en progression de 17 litres.

En revanche, la version trois-portes figure aux abonnés absents pour l’instant, et son retour à plus long terme ne semble pas d’actualité : les prototypes de la future version sportive, badgée d’un N comme Nürburgring, arborent tous une carrosserie cinq-portes.

Des boutons en voie de raréfaction

Dans l’habitacle, comme le veut la tendance, cette i30 millésime 2017 a fait la chasse aux boutons. S’ils demeurent nombreux sur le volant, ils tendent à se raréfier sur la console centrale. L’écran tactile est implanté de manière plus dominante et son format grimpe jusqu’à huit pouces. Tandis que la liste des technologies proposées profite d’une cure de modernité : aide au maintien dans la file, reconnaissance des panneaux, régulateur de vitesse actif, alerte lorsqu’un véhicule est en approche au moment d’une sortie de place de parking en marche arrière… Un coup de jeune qui se poursuit sous le capot, même si seuls les moteurs essence sont ici concernés. Le quatre-cylindres 1.4 atmosphérique de 100 ch est en effet épaulé par un récent trois-cylindres 1.0 Turbo de 120 ch et un nouveau quatre-cylindres 1.4 turbo de 140 ch. Quant au diesel 1.6 CRDi, il se décline en 95, 110 et 136 ch.

Communiqué