• L’époque des grands Salons de l’Auto est apparemment de l’histoire ancienne.
  • Aujourd’hui, les organisateurs souffrent pour convaincre les grandes marques à participer à leur salon. Un changement radical qui s’explique par le coût excessif des salons qui les font fuir un par un.

On peut le comprendre quand on sait que le budget alloué lors d’un salon se chiffre en millions d’euros chez certains constructeurs.

Volvo a été l’une des premières marques à déserter les salons automobiles. En 2014, le suédois avait annoncé qu’il ne se consacrerait plus qu’à trois salons internationaux majeurs, dont un en Europe : celui de Genève. En 2016, le Mondial de l’Auto de Paris avait été marqué par l’absence de nombreuses marques, dont Ford, Mazda, Alpine, mais aussi certains constructeurs prestigieux comme Aston Martin, Bugatti et McLaren.

Suite à ce désastre et à la baisse de fréquentation, les organisateurs avaient annoncé de nombreux changements dont une durée du salon raccourcie à 10 jours, soit 4 jours en moins (dont un week-end). Mais force est de constater que les efforts n’ont pas été suffisants car la majorité des marques absentes il y a deux ans ne reviendront pas cette année. Pire : de nouveaux constructeurs ont annoncé leur retrait, dont certains gros bras comme Volkswagen et le groupe Fiat.

La liste des marques qui s’abstiendront pour le Mondial de l’auto de Paris, prévu du 4 au 14 octobre l’occasion ne cesse de s’agrandir. Ceux qui ont déjà décliné l’invitation sont :

  • Abarth
  • Alfa Romeo
  • Aston Martin (mais représenté par un distributeur)
  • Fiat
  • Ford
  • Infiniti
  • Jeep
  • Lamborghini (mais représenté par un distributeur)
  • Mazda
  • Mitsubishi
  • Nissan
  • Opel
  • Subaru
  • Volkswagen
  • Volvo

 

Avec blogzineauto.com