• Lors de l’inauguration de la conférence nationale sur le projet de loi de finances 2019, il y a quelques jours,  le Chef du Gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé la baisse des prix des voitures populaires, dont les prix ont atteint plus de 30 mille dinars pour certaines marques.
  • « Leurs prix actuels n’ont rien à voir avec le terme ‘populaire’. Nous allons donc prendre les mesures nécessaires pour qu’elles redeviennent à la portée », a-t-il ajouté.

Les taxes revus à la baisse pour les voitures populaires

Pour y parvenir la taxe sur la consommation et la taxe sur la valeur ajoutée sera revue à la baisse à ce propos.

En février 2017, le Ministère du commerce et de l’Industrie avait annoncé avoir préparé un projet de loi portant amendement de la loi n103 de l’année 2002.

Ce projet de loi instaure un régime fiscal préférentiel propre aux voitures touristiques dont la puissance ne dépasse pas les quatre chevaux fiscaux.

Nouveau revenu mensuel entre 1000 et 1700 dinars net par mois

L’objectif de ce projet de loi est d’élargir la base des bénéficiaires de ces voitures populaires, et ce, à travers une révision à la hausse de l’impôt sur le revenu de 5 à 8 mille dinars par an.

Les personnes dont le revenu mensuel varie entre 1000 et 1700 dinars net par mois seront aussi sur la liste des bénéficiaires de ce type de véhicule.

86% des dossiers voiture populaire refusés jusqu’à là !

Il faut signaler à ce sujet que 86% des dossiers de demandes d’acquisition des voitures populaires ont été rejetées à cause du dépassement du niveau de revenu annuel exigé (5000 dinars) par la loi.

Cet échec s’explique par la lourdeur des procédures administratives et l’incapacité de la classe ciblée ayant un revenu annuel inférieur à 5000 dinars à acquérir ces voitures poulaires dont le prix s’élève à plus de 22.000 dinars, contre 10.000 dinars en 1994 !

A signaler que les concessionnaires des voitures enregistraient une faible marge bénéficiaire de 500 dinars pour chaque voiture populaire.

Cette marge, qui est restée la même depuis 1994, a été portée à 1000 dinars par voiture populaire sur la demande de la profession depuis 2017.

Avec webdo.tn